Quelles consequences la depression a-t-elle concernant la sexualite ?

Quelles consequences la depression a-t-elle concernant la sexualite ?

La depression favoriserait de multiples problemes concernant le desir, la libido et les relations de couple.

Inversement, des dysfonctions sexuelles pourraient engendrer votre etat depressif. Alors, pourquoi, comment et que Realiser ? Reponses d’un psychologue clinicien.

Pres d’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une depression i  l’occasion de sa life (source 1). Une pathologie frequente qui affecte aussi grandement la sexualite. Ce que confirme Magali Croset-Calisto, sexologue, dans son livre Moins de stress grace au sexe : « Les etats depressifs induisent une diminution en libido, de l’excitation, d’la frequence des rapports, voire une anorgasmie mais aussi une anejaculation. » Inevitablement, bien ceci a aussi des repercussions sur le couple. Comment Realiser Afin de gerer ces relations complexes entre sexe et depression ? Pour comprendre, nous avons interroge Gregory Fritsch, psychologue clinicien.

Notre depression a-t-elle un impact sur la libido et pourquoi ?

D’abord, depuis plusieurs types de depression : chronique, aigue, celle que l’on va appeler « normale » ou « reactionnelle », Prenons un exemple en cas de deuil, separation, etc. Pour chacune d’entre elles, ils font i  nouveau plusieurs etats. Mais de l’integralite des manieres, votre sont des moments ou l’humeur est touchee et donc forcement la libido est affectee.

La sexualite est delaissee parce que le quotidien psychique reste axee via autre chose. Pour avoir une vie sexuelle, il convient qu’il y ait une intrication (enchevetrement) de la pulsion de vie ainsi que la pulsion de mort. Or, dans le cas d’une depression, les pulsions de mort dominent habituellement.

En outre, outre leur pathologie, la plupart individus souffrent des effets de leur traitement, car les antidepresseurs paraissent beaucoup connus pour inhiber la libido.

Antidepresseurs et sexualite : quels effets sur la libido ?

Quasiment tous les antidepresseurs affectent Effectivement negativement la libido. Mes medicaments les plus utilises contre la depression seront nos inhibiteurs bien precis en recapture de la serotonine(fluoxetine, paroxetine, sertraline, citalopram et escitalopram). Ces antidepresseurs ont concernant visee de stabiliser l’humeur, ils agissent i  propos des neurotransmetteurs qui controlent cette derniere (dopamine, serotonine). A supposer qu’il y ait un pic de libido, celui-ci va donc etre limite, regule avec le traitement. C’est donc aussi Afin de cela que nos relations sexuelles baissent en cas de traitement medicamenteux.

Pourquoi limiter le desir ?

Pour empi?cher les suicides : si je ne monte pas trop haut, je ne tombe pas trop bas non plus. C’est une histoire de balance et d’equilibre.

Ndlr : s’il semble que des traitements qui n’alterent nullement la sexualite seront en train de poindre le bout une capsule, plusieurs autres pourraient provoquer des orgasmes spontanes, voire declencher une hypersexualite, d’apres une etude de 2017 (source 2). Bref, votre n’est pas encore gagne !

Peut-on, au contraire, etre plus penche en la matii?re ?

Oui. Meme si c’est plus rare, il va arriver d’avoir des comportements compulsifs avec la sexualite. C’est-a-dire que pour ne pas tomber dans la depression, on augmente les relations sexuelles (seul.e ou a deux). L’objectif est de se faire des « shoots » de serotonine au moyen de la jouissance, dans le but de compenser 1 etat depressif latent (Ndlr : plutot pour camoufler la tristesse que via pur plaisir donc). On en revient aux pulsions de mort ou de vie.

Les troubles sexuels peuvent-ils provoquer ou amplifier une depression ?

Avoir des problemes sexuels pourra aussi avoir une incidence concernant l’humeur, car ceci va attaquer l’estime sans dire, creer du doute. Idem quand, dans un couple, la communication ne marche plus ou qu’on cause minimum. Ces deceptions successives peuvent entrainer quelque chose de l’ordre d’une depression. Mais encore un coup, c’est plus rare dans ce sens-la.

Que faire pour retrouver le desir ? Quels medicaments prendre ?

Avant d’observer un medecin ou un psychiatre ainsi que prendre des medicaments, vous devez prendre rendez-vous avec 1 psychologue (qui, on le rappelle, n’en prescrit gui?re), dans le but de commencer une psychotherapie. Claque de verbaliser sa problematique avec quelqu’un de neutre est le premier gui?re vers la guerison.

Je suggere aussi d’y associer des pratiques autour du corps : activite physique, massage, etc. Trouver des activites pour decouvrir ou redecouvrir 1 bonheur, s’avere bien souvent une agreable option.

Que Realiser si l’on vit avec un individu depressive ?

Accompagner le conjoint dans sa prise en charge, quitte a Realiser aussi une therapie de couple en premier lieu. En ce qui concerne la sexualite, il s’agit de passer avec des moments tactiles tendres qui ne soient pas toujours sexuels, afin d’aider le.sa partenaire a se reconnecter a le joie corporel, de laisser le desir re-emerger chez l’autre. Enfin, vous devez… d’une patience. C’est un moment a passer dans une vie.

Mais c’est difficile d’effectuer preuve de patience sans deadline ?

C’est aussi pour ca que J’ai therapie de couple est bienvenue : i§a permet au mari une personne depressive de s’exprimer et a une telle derniere de mesurer qu’elle est en mesure de aider le couple. Apres, evidemment, si cela n’evolue jamais du tout, il convient peut-etre quitter l’autre, car quelquefois on ne rend pas service en demeurant (une attention trop soutenue par exemple n’aide pas forcement).

Le temoignage de Cecile, compagne d’un depressif

Cecile, quarantenaire, est maman d’une petite fille de 6 annees. Le compagnon est depressif depuis plusieurs annees.

« Ca a enormement pese sur les relations sexuelles et amoureuses. http://datingmentor.org/fr/paltalk-review/ Nous avons failli nous separer d’ailleurs finalement nous avons tenu le coup.A force d’essais, d’embauche, de remise en question et d’amour, on a fini avec tomber sur notre equilibre. De nos jours, lui comme moi souffrons moins de cette situation. »

En bref : l’humeur et le desir seront etroitement lies et s’influencent mutuellement. Si l’on est depressif ou que une libido reste a zero, il convient donc d’engager un travail (seul.e ou en couple), a J’ai fois sur le corps et l’esprit.

Sources :(1) : Inserm (Institut national d’la sante et de la requi?te medicale).(2) : « Ces medicaments qui declenchent des orgasmes spontanes », Blog « Realites medicales », un chacun, 18 decembre 2017.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *